Toute commande passée avant 15h est expédiée le jour-même (du lundi au vendredi)

En France, le cannabis médical prend un peu trop son temps

La France a lancé, en mars 2021, sa première expérimentation autour du cannabis médical légal. Une première entrée dans le monde du cannabis thérapeutique pour notre pays, qui accuse un retard certain vis-à-vis de ses voisins en la matière. Inaugurée en grandes pompes par Olivier Véran, alors ministre de la santé, à Clermont-Ferrand, cette expérience devait durer deux ans et concerner près de 3000 patients. Ces derniers avaient alors la possibilité de bénéficier de traitement au cannabis, sous forme notamment d’huile et en vaporisation.

Ce projet avait déjà pris bien du retard. Devant être lancé fin 2019, il avait dû attendre plus d’un an pour voir finalement le jour. En cause, la pandémie de Covid-19 mais aussi des problèmes d’approvisionnement. Fournir les vaporisateurs, former les médecins, tout ceci a pris du temps et a finalement retardé le lancement. Mais enfin, après un an et demi d’expérimentation et à six mois de la fin du projet, la mise au point se fait au sujet du cannabis thérapeutique.

Il faudra encore attendre pour la légalisation

Malheureusement et comme pressenti, la fin de l’expérimentation, et donc la mise légale sur le marché, a été reportée. L’association Santé France Cannabis, qui regroupe des acteurs des différents secteur de la future filière française du cannabis médical, a en effet préconisé le prolongement d’un an de l’expérimentation. La raison avancée ? « Laisser le temps nécessaire à la filière de s’organiser », peut-on lire dans une note adressée aux députés.

La crainte de Santé Cannabis France, c’est de voir le pays se fournir à l’étranger, plutôt que de faire bénéficier une filière franco-française. Il y aurait en effet un risque que « la généralisation de l’usage de ces médicaments ou la prorogation de l’expérimentation ne soient, dans les conditions actuelles, favorables aux acteurs étrangers au détriment de la filière française ».

La grogne des patients

La confirmation de la prolongation de l’expérimentation est venue de la Direction générale de la santé. Censée prendre fin en mars 2023, l’expérience durera bien jusqu’en mars 2024. Mais dans un premier temps, l’annonce a été faite aux industriels. Les patients, quant à eux, n’ont été prévenus que trois jours plus tard. Une « maladresse » de la Direction générale de la santé, dénoncée par les associations.

Celles-ci « regrettent vivement n’avoir été ni consultées, ni même informées de cette décision, avant que celle-ci n’ait fuité dans la presse par un communiqué des représentants de la filière agro-industrielle. Cette méthode est symptomatique du peu de considération dont bénéficient les malades dans cette décision ». Mais plus encore, c’est ce nouveau report qui met en colère les associations.

Les associations de patients montent au créneau

Pour elles, « les motifs invoqués pour prolonger l’expérimentation, à savoir l’impréparation de la filière agro-industrielle française et le risque de prise de positions d’acteurs étrangers sur le marché, ne sauraient en aucun cas dicter notre politique sanitaire ».

Elles ajoutent, dans un communiqué : « Privilégier des intérêts économiques à l’amélioration de la santé et de la qualité de vie de dizaines de milliers de malades souffrant de symptômes chroniques et lourdement invalidants constitue une rupture dangereuse avec l’éthique de santé publique et ne serait-ce que la doctrine du « quoi qu’il en coûte » adoptée au moment de la crise du Covid-19 ».

La France se tient tout de même prête

Il semblerait donc que la légalisation du cannabis thérapeutique en France doive attendre. Tout comme les malades, qui ne pourront sans doute pas en bénéficier avant, au plus tôt, fin 2024. Parallèlement, les entreprises françaises se tiennent prêtes. Dans le cadre de projets de recherche et développement, une société angevine travaille déjà à produire des médicaments à base de cannabis. « Objectif, écrit France 3, être prêt fin 2023 en vue de la généralisation d’une filière 100% française ».

 

Moon Rock CBD pub

Avec les Greenewz, ne ratez rien de l’actualité du CBD, du chanvre et du cannabis !

Lire Plus

29 Nov 2022
Le béton de chanvre démontre petit à petit sa valeur [GREENEWZ]
28 Nov 2022
Les rillettes au CBD, le nouvel OVNI culinaire de la folie CBD [GREENEWZ]
24 Nov 2022
Guillaume Gontard, le sénateur premier soutien du cannabis [GREENEWZ]