Toute commande passée avant 15h est expédiée le jour-même (du lundi au vendredi)

Guillaume Gontard, le sénateur premier soutien du cannabis en France

Le sénateur de l’Isère, Guillaume Gontard, 51 ans, a décidé de faire entrer le chanvre et le cannabis par la grande porte du Sénat. Président, au sein de la haute chambre, du groupe écologiste, solidarité et territoires depuis 2020, l’élu n’a eu de cesse de mettre en avant les qualités du chanvre, en particulier dans le secteur industriel, pour le développement d’une production et d’une énergie vertes, mais pousse également pour une meilleure réglementation du marché du CBD, ainsi que pour une légalisation du cannabis, qu’il soit médical ou récréatif. Alors que le gouvernement semble ralentir toutes les avancées de ce type, Guillaume Gontard a réussi à faire bouger les choses au Sénat.

« L’écologie implique de penser avec son environnement, ses ressources et ses limites », a-t-il déclaré, à propos de son engagement principal. Passé de maire du Percy (Isère), où il fut élu à 36 ans, au rôle de sénateur en 2017, Guillaume Gontard voit en sa position une occasion unique de faire évoluer certaines lignes. Car au Sénat, « on travaille en profondeur sur des sujets transversaux, qui n’ont pas nécessairement de couleur politique », se réjouissait-il à l’issue de son élection en 2017, au micro de France Bleu.

Le chanvre et le cannabis, des sujets d’avenir

C’est dans ce cadre que Guillaume Gontard a fait du chanvre l’un des « fils rouges de [s]on mandat ». Pour développer la filière, il a mené un projet de résolution historique, tout récemment adopté au Sénat, à une immense majorité (179 voix pour, 7 contre). « Depuis 2018, je me mobilise notamment pour une clarification règlementaire permettant la légalisation complète des produits CBD et l’encadrement de leur production en France. Je me mobilise aussi pour l’accompagnement de la filière chanvre, indispensable à la transition écologique notamment dans les secteurs du bâtiment ou du vêtement », explique-t-il dans un entretien accordé au Cannabiste.

L’élu espère notamment que « le gouvernement revoit sa copie » sur le sujet du CBD, afin de « légaliser les produits au cannabidiol sans attendre la décision de la justice administrative », alors que le jugement du Conseil d’État sur l’arrêté de décembre 2021 – suspendu en janvier – se fait toujours attendre. Cependant, sur le sujet du CBD, le gouvernement reste « seul maître. Cette résolution est le maximum de ce que je peux effectuer comme parlementaire », reconnait Guillaume Gontard, qui assure qu’il continuera « de plaider pour en finir avec cette réglementation absurde ».

Guillaume Gontard souhaite légaliser le cannabis

Concernant le cannabis, celui qui est actuellement interdit, chargé en THC, Guillaume Gontard prône la légalisation. « Comme l’immense majorité des écologistes, je suis favorable à la légalisation du cannabis avec un encadrement public sur le modèle de celui du tabac (revendeurs agréés, fiscalité spécifique, interdiction de la publicité, etc…). C’est une indispensable mesure de santé publique pour contrôler les produits mis sur le marché et pour déployer une prévention efficace vis-à-vis des consommateurs. C’est aussi une mesure de sécurité pour stopper les trafics, diminuer le nombre de réseaux criminels et apaiser des quartiers entiers. »

Parallèlement, Guillaume Gontard aimerait voir le taux de THC autorisé dans les produits au CBD relevé à 1% (actuellement 0,3% en Europe). « La résolution invite à élargir le catalogue des variétés de chanvre autorisées à toutes celles contenant 1% ou moins de THC. J’y suis donc favorable. » Malheureusement, la résolution du sénateur n’a aucun pouvoir de contrainte. « Elle invite le gouvernement à revoir la réglementation mais ne peut pas le contraindre. »

Et sur la question du CBD, « on va se retrouver dans une situation étrange où le gouvernement refuse d’exercer son pouvoir et laisse la justice trancher. Cela étant dit, vu la rapidité avec laquelle le Conseil d’Etat a suspendu les dispositions de l’arrêté qui interdisait la vente au détail de fleurs de chanvre, on peut espérer que son jugement « au fond » soit bénéfique pour la filière. » En attendant, Guillaume Gontard maintient le cannabis – sous toutes ses formes – dans les débats au sein des plus hautes instances du pays.

 

Bannière pub Super Lemon Haze CBD

Avec les Greenewz, ne ratez rien de l’actualité du CBD, du chanvre et du cannabis !

Lire Plus

29 Nov 2022
Le béton de chanvre démontre petit à petit sa valeur [GREENEWZ]
28 Nov 2022
Les rillettes au CBD, le nouvel OVNI culinaire de la folie CBD [GREENEWZ]
23 Nov 2022
Transformer le chanvre en énergie verte, c’est possible ! [GREENEWZ]