Toute commande passée avant 15h est expédiée le jour-même (du lundi au vendredi)

Les femmes s’ouvrent au cannabis et veulent en savoir plus

Les femmes sont de plus en plus nombreuses à montrer leur intérêt pour le cannabis et, notamment, pour ses effets sur la santé et le bien-être. C’est ce que révèle une très récente étude menée aux États-Unis auprès de 1000 femmes américaines majeures. Au pays de l’oncle Sam, le cannabis se démocratise de plus en plus, avec une opinion publique qui s’ouvre largement sur le sujet. Une large majorité des Américains estime que le cannabis est moins dangereux que l’alcool et la plupart d’entre eux soutient les actions du président Joe Biden, qui a récemment recommandé la grâce pour les personnes condamnées à la suite d’une arrestation en possession d’une petite quantité de cannabis.

Avec le sondage mené uniquement auprès de femmes par la marque Blissiva, on apprend que 62% des personnes interrogées se disent « curieuses au sujet du cannabis ». Un chiffre qui augmente chez les plus jeunes. Les « millennials », aussi appelés génération Y, des personnes nées entre 1980 et 2000, sont 74% à se dire curieuses et montrer leur intérêt pour le cannabis, surtout s’il est possible qu’il améliore leur bien-être et/ou leur santé.

Pourquoi les femmes américaines s’intéressent au cannabis ?

Les premières raisons qui poussent les femmes américaines à s’intéresser au cannabis sont donc de l’ordre de la santé. En effet, 52% d’entre elles se penchent sur un possible usage du cannabis afin de combattre l’anxiété ou des problèmes de santé mentale. Un peu plus de la moitié également, soit 55% pourrait utiliser du cannabis pour soulager des douleurs, qu’elles soient musculaires ou qu’elles soient consécutives de syndromes menstruels ou prémenstruels.

Pour les femmes de la génération X – nées entre 1960 et 1980, l’intérêt se porte en particulier, pour plus d’un tiers des interrogées, sur les bienfaits que pourrait apporter le cannabis sur certains symptômes de la ménopause ou périménopause. La docteure Leslie Apgar, gynécologue obstétricienne explique, du haut de ses 20 ans d’expérience : « À la ménopause, des femmes commencent à remarquer des prises de poids, une augmentation de l’anxiété, des troubles du sommeil, mais ce que la plupart ne réalise pas, c’est que le cannabis peut être très efficace pour traiter ces symptômes et d’autres liés à la ménopause.

Du cannabis aussi pour se détendre

Parallèlement aux questions liées à la santé, le cannabis comme outil de relaxation récréative a aussi la cote. Presque la moitié des femmes (47%) dit être ouverte à l’idée de consommer du cannabis plutôt qu’un verre de vin ou une autre boisson alcoolisée lors d’un moment de détente. Pareil ici, les chiffres augmentent avec les plus jeunes générations. 59% des femmes de la génération Z et 61% de celles de la génération Y opteraient plutôt pour du cannabis.

Pour Leslie Apgar, « le cannabis est une bonne alternative à l’alcool, sans calorie ou sucre et qui peut aider dans un moment de détente où on souhaite s’ôter un stress ou une angoisse. Cela peut vous aider à vous détendre et récupérer sans certains effets néfastes de l’alcool ». Elle ajoute : « J’ai remarqué que quasiment tous les consommateurs et consommatrices de cannabis – qu’il soit récréatif ou médical – le font pour soigner quelque chose ou lutter contre quelque chose. C’est important que les gens soient mieux informés. »

L’avis médical est plébiscité

L’avis du corps médical reste important pour la plupart des femmes qui se questionnent sur le cannabis. 63% disent qu’elles pourraient en consommer si leur médecin le recommande et 60% ne voient pas de problème à discuter du cannabis avec le corps médical ou leur médecin personnel. Certains experts poussent donc les patients à s’intéresser à certaines alternatives que peut offrir la plante face à des traitements plus classiques qui n’ont pas les effets escomptés.

« Ne soyez pas découragées, il faut parfois parler à plusieurs professionnels de santé avant de trouver le soutien dont vous avez besoin », rappelle le docteur Apgar. « J’ai l’espoir que de plus en plus de personnes s’intéressent au système endocannabinoïde, qui est le plus primitif de nos systèmes nerveux, et découvrent à quel point le cannabis peut aider leur santé et leur bien-être au quotidien ».

 

Bannière Sugar Bomb Punch CBD

Avec les Greenewz, ne ratez rien de l’actualité du CBD, du chanvre et du cannabis !

Lire Plus

29 Nov 2022
Le béton de chanvre démontre petit à petit sa valeur [GREENEWZ]
28 Nov 2022
Les rillettes au CBD, le nouvel OVNI culinaire de la folie CBD [GREENEWZ]
24 Nov 2022
Guillaume Gontard, le sénateur premier soutien du cannabis [GREENEWZ]