Toute commande passée avant 15h est expédiée le jour-même (du lundi au vendredi)

Qui est Raphael Mechoulam, ce chercheur à qui le CBD doit beaucoup ?

Quand on aborde le sujet du cannabis, difficile de ne pas citer Raphael Mechoulam. Chercheur israélien, né en 1930 à Sofia, en Bulgarie, il a été l’un des pionniers des recherches sur les cannabinoïdes. De nombreux spécialistes le considèrent comme « le père du cannabis moderne », en particulier de son penchant thérapeutique, sur lequel Raphael Mechoulam a passé une grande partie de sa vie.

Raphael Mechoulam
Raphael Mechoulam.

Raphael Mechoulam, le père du cannabis moderne

Le CBD doit beaucoup à Raphael Mechoulam. Biochimiste, spécialisé dans les substances végétales, ce chercheur israélien s’intéresse dans les années 1960 au cannabis. « Je me suis mis à chercher un sujet de recherche à l’âge de 34 ans. Mon choix n’a aucun rapport avec la période hippie. Un scientifique se doit de choisir un sujet original afin de réaliser des progrès significatifs. Personne ne s’était vraiment intéressé au cannabis, ce qui m’a étonné, déclarait-il à Vice. À l’époque, la morphine avait été isolée de l’opium et la cocaïne de la feuille de coca, mais personne n’avait pris soin d’étudier la composition de la marijuana. »

Au sein de l’Université hébraïque de Jérusalem, Raphael Mechoulam est le premier à découvrir, en 1963, la structure exacte du CBD. Celle-ci se compose de 21 atomes de carbone, 30 d’hydrogène et 2 d’oxygène. Cette découverte, comme celle de la composition du THC en 1964, a permis de déterminer que le CBD n’était pas une substance psychotrope. Ainsi, cet état de fait transforme en profondeur les travaux sur le cannabis et toute son industrie.

« Découverte d’un système physiologique insoupçonné »

La porte s’ouvre donc sur d’autres études. Celles-ci vont être menées de par le monde, mais le Dr Mechoulam n’en sera jamais loin. Pourtant, rien ne fut simple. Libération écrivait, en le citant : « Sa prohibition dès 1937 aux Etats-Unis, puis son classement sur la liste des stupéfiants par l’ONU en 1961 « ont imposé des tracasseries dissuasives pour qui voulait avoir du cannabis pour l’étudier ». » Malgré tout, Mechoulam, 92 ans aujourd’hui, est l’auteur de plus de 450 publications scientifiques.

Grâce à ses découvertes, l’usage thérapeutique du chanvre est désormais reconnu. En Israël, il en est un acteur majeur, où plus de 11 000 patients ont accès au cannabis. « L’étude de la marijuana inaugurée par le professeur Mechoulam a mené non seulement à une compréhension de ses mécanismes d’action mais aussi à la découverte d’un système physiologique insoupçonné », écrit encore Libération : le système endocannabinoïde. « Il semble être un système majeur de protection de l’organisme, il ouvre des pistes extraordinaires », s’enthousiasmait le chercheur.

Le système endocannabinoïde, « primordial » pour Raphael Mechoulam

En 1992, alors qu’il a été démontré qu’un récepteur, nommé CB1, au sein de notre système nerveux est dévolu à l’interaction avec le THC, Raphael Mechoulam découvre lui une substance produite par notre organisme, l’anandamide, qui correspond à ce récepteur. Avec un récepteur dédié et une substance produite par notre organisme, le tout très proche du cannabis, les faits sont clairs pour Raphael Mechoulam et son équipe : le système endocannabinoïde est prouvé.

« Ce système est primordial, est convaincu Raphael Mechoulam. L’immense majorité des maladies est liée à ce système, d’une manière ou d’une autre. C’est très étrange, quand on y pense. On parle de pathologies touchant les poumons, le cœur, le foie, les reins, etc. Le mécanisme ressemble à celui de la dopamine : si votre corps en produit trop, vous pouvez développer Parkinson ; s’il en produit trop peu, vous pouvez souffrir de schizophrénie. Il en va de même avec les cannabinoïdes. »

Trente ans après ces découvertes, l’industrie du médicament reste frileuse avec le cannabis, même si les choses avancent dans le bon sens, notamment avec un phénomène de légalisation qui touche de plus en plus de pays.

 

Bandeau Huile CBD 40%

Avec les Greenewz, ne ratez rien de l’actualité du CBD, du chanvre et du cannabis !

Lire Plus

29 Nov 2022
Le béton de chanvre démontre petit à petit sa valeur [GREENEWZ]
28 Nov 2022
Les rillettes au CBD, le nouvel OVNI culinaire de la folie CBD [GREENEWZ]
24 Nov 2022
Guillaume Gontard, le sénateur premier soutien du cannabis [GREENEWZ]