Toute commande passée avant 15h est expédiée le jour-même (du lundi au vendredi)

À Toronto, du cannabis livré à votre porte par Uber Eats ?

Imaginez : à votre porte, un livreur Uber Eats attend avec votre commande de cannabis. Impossible ? Ça sera pourtant bientôt le cas à Toronto, au Canada ! Alors que le pays a fêté les quatre ans de la légalisation du cannabis récréatif, la libéralisation des services va bon train. Il faut dire que selon Statistique Canada, 68% des consommateurs se fournissent maintenant sur le marché légal. Et le gouvernement se frotte les mains : il est passé de 440 millions de dollars canadiens dépensés dans la lutte anti-drogue à 250 millions gagnés par an en taxes et plus de 15 milliards de recettes fiscales depuis quatre ans.

Et pour atteindre 80% d’achats sur le marché légal en 2028, objectif fixé, il faut développer de nouveaux services. Outre un rapport complet sur quatre ans de légalisation, quelques actions se mettent en place, notamment pour faire définitivement entrer le cannabis dans les moeurs, en le considérant comme n’importe quel autre produit. Ainsi, en Ontario, et particulièrement à Toronto, il sera désormais possible de se faire livrer son cannabis à domicile, à la manière d’un repas ou de courses, comme le fait la société Uber Eats.

Uber CannabEats ?

C’est d’ailleurs la célèbre mais controversée société de livraison à domicile qui se chargera d’approvisionner les Torontois en cannabis. La firme a signé un accord avec le monstre Leafly le 16 octobre 2022, permettant à Uber Eats de proposer des livraisons de cannabis à domicile en provenance de trois magasins de Toronto : Shivaa’s Rose, Hidden Leaf Cannabis et Minerva Cannabis. Pour le client, l’expérience sera similaire à une commande de nourriture sur l’application Uber Eats. Mais désormais, le consommateur trouvera une catégorie cannabis intégrée directement dans l’application.

Seule véritable différence avec le service classique proposé par la société, les livreurs. En effet, la loi en Ontario n’autorise pas la livraison de cannabis aux services tiers indépendants. Tous les livreurs de cannabis à Toronto seront donc des personnels des magasins en question, formés par CannaSell, le programme de formation et de certification des détaillants de cannabis de l’Ontario. Un pas de plus pour Uber Eats, qui proposait depuis près d’un an déjà un service « click and collect », permettant de commander en ligne son cannabis avant d’aller le retirer en boutique.

Un accord bénéfique à chacun des acteurs

Pour la directrice générale d’Uber Eats au Canada, Lola Kassim, c’est une avancée logique. « Nous nous associons à des leaders de l’industrie comme Leafly pour aider les détaillants à offrir des options sûres et pratiques aux habitants de Toronto afin d’acheter du cannabis légal à livrer à domicile, ce qui contribuera à lutter contre le marché illégal et à réduire la conduite avec facultés affaiblies », explique-t-elle dans un communiqué de presse. « Au cours des dernières années, nous avons investi massivement dans notre activité de livraison et la sélection a largement augmenté ».

« Nous applaudissons la décision historique d’Uber de s’associer à Leafly. Ce partenariat historique est un pas en avant important pour les marchés canadien et mondiaux du cannabis et sera crucial pour renforcer la crédibilité de l’industrie », se félicite de son côté Charlie Bowman, président d’Hexo, poids lourd de l’industrie du cannabis en Amérique du Nord. « Uber Eats s’est développé rapidement pour devenir une plateforme polyvalente utilisable par diverses entreprises, grandes et petites », se réjouit, quant à elle, Lola Kassim.

Toronto rejoint le reste du Canada

Toronto aura donc rapidement ses livreurs de cannabis. La ville rejoint ainsi les autres provinces du Canada, qui gèrent chacune la façon de distribuer le cannabis légal. L’Alberta autorise la livraison, mais pas par des services tiers comme Uber Eats ou Skip the Dishes. En Colombie britannique, les boutiques peuvent effectuer leurs propres livraisons, et peuvent désormais passer par Pineapple Express, un service tiers. Le Manitoba, la Saskatchewan ou encore le Québec livrent également via leurs organismes propres, comme la SQDC dans la belle province.

Le Canada continue ainsi d’être un acteur majeur dans le monde du cannabis légal, inspirant notamment de nombreux pays à propos de leur future réglementation et en rendant le commerce de la plante simple et rapide d’accès, comme n’importe quel autre produit.

 

Bandeau Huile CBD 40%

Avec les Greenewz, ne ratez rien de l’actualité du CBD, du chanvre et du cannabis !

Lire Plus

29 Nov 2022
Le béton de chanvre démontre petit à petit sa valeur [GREENEWZ]
28 Nov 2022
Les rillettes au CBD, le nouvel OVNI culinaire de la folie CBD [GREENEWZ]
24 Nov 2022
Guillaume Gontard, le sénateur premier soutien du cannabis [GREENEWZ]