Toute commande passée avant 15h est expédiée le jour-même (du lundi au vendredi)

Transformer le chanvre en énergie verte, c’est possible !

Transformer le chanvre en énergie verte, c’est l’idée un peu folle de Jean Foyer, le président de Qairos Energies, une start-up basée dans la Sarthe. Son projet d’usine de transformation de chanvre en hydrogène vient d’être récompensé au salon des maires à Paris. Le jeune entrepreneur a hérité du coup de coeur du jury dans la catégorie « énergies renouvelables ». Pour lui, « c’est une grande fierté d’être reconnu au niveau national comme producteur d’énergies renouvelables », a-t-il réagi auprès de France Info.

« C’est un projet qu’on mène depuis trois ans d’arrache-pied pour montrer qu’on peut faire des énergies renouvelables sur le territoire grâce aux agriculteurs. Ce qui a été retenu, c’est le caractère inédit entre production de gaz vert et monde agricole. C’est le côté innovant, inédit et industriel de la solution qui a été mis en avant », se réjouit le président de la société basée à Loué. D’autant que l’hydrogène qu’il compte produire est plébiscité par l’État pour « décarboner le secteur industriel ».

Transformer le chanvre en hydrogène : oui mais comment ?

L’usine pour transformer le chanvre en hydrogène se situe à Trangé, près du Mans, mais n’est pas encore fonctionnelle. Prévue pour un démarrage d’activité en 2022, elle attend toujours les autorisations nécessaires au lancement. Jean Foyer, lui, est prêt. Il fait pousser son chanvre sans « concurrencer les cultures vivrières. Je m’inscris en tête d’assolement, en début de culture là où les terres ne sont pas utilisées. Le chanvre fait reposer la terre puisqu’il la nourrit ». Le tout dans un rayon de 35 km autour de la ville du Mans, avec l’appui des agriculteurs.

Puis vient le moment de transformer le chanvre. « Le chanvre sera transformé par gazéification. On va le broyer et le chauffer à très haute température. L’action de la température transformera ce chanvre en gaz, qui va ensuite être séparé pour faire du méthane, de l’hydrogène et du CO2 », explique Jean Foyer. Il espère une production d’environ 40 gigawatt-heure chaque année, de quoi chauffer 10 000 foyers et fournir l’énergie nécessaire aux déplacements de leurs habitants.

« Le méthane pourrait être utilisé par des industriels ou pour chauffer des bâtiments. C’est pourquoi Qairos Energies travaille en étroite collaboration avec des entreprises sarthoises et Gaz de France (GDF). Quant au CO2, il est très utilisé dans l’agroalimentaire, notamment pour faire des bulles dans des boissons. Il pourrait donc être acheté par des entreprises d’agroalimentaire locales », écrit France Info.

Produire de l’hydrogène vert

Transformer du chanvre en gaz, c’est une avancée majeure dans l’optique d’énergies vertes. « L’hydrogène, c’est une des solutions pour réussir notre transition énergétique. Pour être propre, ça dépend de son mode de production. Si on produit de l’hydrogène avec du charbon ou du pétrole, l’hydrogène ne sera pas très propre. Avec le chanvre, c’est un cycle très court du carbone, ça pousse en trois mois et demi. En plus, c’est une graine pour nourrir les animaux », détaille Jean Foyer, qui aimerait néanmoins que les choses s’accélèrent, notamment au niveau de l’État. Car si son idée est prometteuse et maintenant reconnue, il reste encore quelques doutes à lever.

« Comme tout mode de production, il faut bien analyser les enjeux, les impacts, les gisements. La grosse incertitude qui me reste, c’est ce rachat des molécules de gaz énergétique qui vont être produits. Et là, en fait, c’est toute une filière qui est en attente. À partir du moment où on aura une validation par l’Etat de la reconnaissance du mode de production de gaz divers, on pourra dérouler. Mais personne aujourd’hui ne sait quand est ce que ce mécanisme de soutien sera présent », explique l’entrepreneur sarthois.

Mais son usine pour transformer le chanvre en gaz sera opérationnelle tout de suite. Celui qui s’est vu remettre son prix par Schneider Electric, GRDF et le maire du Mans, Stéphane Le Foll, garde bon espoir : « J’ai beaucoup de signaux positifs. » Transformer le chanvre en gaz pour produire des énergies vertes, voilà un argument de plus en faveur de la plante qui pousse en France sur plus de 20 000 hectares.

 

Bandeau Huile CBD 40%

Avec les Greenewz, ne ratez rien de l’actualité du CBD, du chanvre et du cannabis !

Lire Plus

29 Nov 2022
Le béton de chanvre démontre petit à petit sa valeur [GREENEWZ]
28 Nov 2022
Les rillettes au CBD, le nouvel OVNI culinaire de la folie CBD [GREENEWZ]
24 Nov 2022
Guillaume Gontard, le sénateur premier soutien du cannabis [GREENEWZ]