vaporisation du cbd
  • 30 juin 2021
  • by Matthieu

    La vaporisation du CBD : opter pour la méthode douce

    Fumer, c’est l’assurance de dégrader rapidement et sur le long terme sa santé. Il en va de même pour le cannabis légal. Cela implique en effet une combustion particulièrement nocive. Et bien souvent l’ajout de tabac. En plus d’une addiction à la nicotine, la combustion libère une grande quantité d’agents pathogènes et cancérogènes. De nombreuses personnes passent de la cigarette à la vape. Une méthode de consommation considérée comme bien plus sûre et plus saine. Il en va de même avec le chanvre bien-être. La vaporisation du CBD devient de plus en plus populaire. Elle offre plusieurs avantages et évite bien des écueils connus des fumeurs. Plusieurs options existent quant à la vaporisation du CBD. Qu’elles soient liées à l’utilisation de e-liquides au cannabidiol ou à celle d’un vaporisateur adapté.

    La vaporisation du CBD : qu’est-ce que c’est ?

    Il est tout d’abord important de comprendre la différence entre combustion et vaporisation. Cette dernière ne brûle pas la fleur, la résine de CBD ou le e-liquide, mais les chauffe tout simplement à une certaine température. La chaleur active les cannabinoïdes et terpènes, et libère leurs effets. Le tout sous la forme d’une vapeur, et non de fumée, qui est ensuite inhalée.

    La vaporisation du CBD est un mode de consommation doux. Elle permet de profiter des bienfaits des cannabinoïdes et du cannabis légal sans les inconvénients que présente la combustion. Cette chauffe est douce car elle se fait à une température bien inférieure à celle de la combustion. Lorsqu’on fume une cigarette, par exemple, on atteint parfois des températures de 400 à 900°C. Et pour de nombreux végétaux, le point de combustion se situe aux alentours de 230°C. La vaporisation offre, de son côté, une chauffe entre 150 et 210°C. Les principes actifs de la plante sont ainsi libérés, sans pour autant la brûler. Pour le CBD, on conseille d’ailleurs de chauffer à environ 170°C.

    Les avantages de la vaporisation du CBD

    La vaporisation ne brûle pas la fleur. De fait, on estime qu’elle est bien moins nocive que la combustion. Celle-ci entraîne la production de nombreuses substances nocives. La fumée contient des niveaux très élevés de composés chimiques cancérogènes. Et ce, qu’il s’agisse de tabac ou de cannabis légal. « Comme pour le tabac, les goudrons issus de la combustion du chanvre sont riches en composés cancérogènes. Cependant, les cannabinoïdes eux-mêmes ne sont pas cancérogènes. Une manière évidente de protéger la santé des fumeurs est donc de réduire au minimum la teneur en substances toxiques relatives à la fumée, sans diminuer la teneur en cannabinoïdes », expliquait dès 1996 le chercheur américain Dale Gieringer.

    Et les dégâts sur la santé sont colossaux. Il suffit pour cela de constater le nombre de décès liés au tabagisme en France. On estime à 75 000 le nombre de personnes qui en meurent chaque année. Un argument de poids en faveur de la vaporisation du CBD. Selon l’American Lung Association, la combustion du cannabis libérerait encore plus de goudron dans le corps que celle du tabac. Avec la vaporisation, on expose bien moins les poumons à ces inconvénients. Et une étude américaine de 2007 prouve la réduction des problèmes respiratoires liés à la combustion grâce à la vaporisation. Enfin, la vaporisation permet de décupler les saveurs. Un point non-négligeable afin d’allier une consommation plus saine avec un plaisir certain des arômes du cannabis légal.

    Le vaporisation du CBD plus efficace que la combustion ?

    On estime à environ seulement 20% la quantité de CBD extraite par combustion et inhalation de fumée. Cela prouve l’inefficacité de la méthode, en plus de sa nocivité. En outre, seulement 10 à 15% des principes actifs de la plante seraient libérés, pour 85 à 90% de substances toxiques contenues dans la fumée. Avec la vaporisation du CBD, les bienfaits sont donc exploités à un bien meilleur potentiel.

    La biodisponibilité du CBD est elle aussi accrue. On entend par ce terme la proportion de la dose CBD qui va atteindre la circulation générale, ainsi que la vitesse que prend la molécule pour y arriver. Par exemple, quand on ingère du CBD, sous la forme de tisane par exemple, on estime biodisponibilité à 8%. Avec la vaporisation, elle avoisine les 20%. C’est également l’une des manières les plus rapides pour ressentir les effets du cannabidiol. La vaporisation du CBD entraîne des effets presque instantanés. Tandis que par ingestion, il faut attendre en 30 minutes et 2 heures.

    Les différents types de vaporisation

    Il existe plusieurs façons de vaporiser le CBD. Cela dépend notamment du matériel, mais aussi du type de produits. Les vaporisateurs existent sous différentes formes. Certains sont puissants, mais encombrants. D’autres portables et de tailles plus réduites. Ces derniers ont tendance à être privilégiés par les consommateurs compte tenu de leur côté pratique et d’un rapport qualité-prix souvent intéressant.

    Convection, conduction et vapotage

    Deux options, donc, pour les vaporisateurs. Mais aussi deux types de chauffes. L’une d’entre elles est la chauffe par convection. Vos fleurs ou vos résines de CBD ne sont pas en contact direct avec la source de chaleur. L’air chaud entraîne alors la vaporisation. Les saveurs vont être particulièrement bien conservées. L’autre option, c’est la chauffe par conduction. Là, le réservoir contenant les fleurs est chauffé. Le contact de la plante (ou de la résine) avec les parois conduit à la vaporisation. Cette chauffe est rapide et efficace, mais les arômes seront un peu moins puissants. 

    Enfin, la dernière méthode de vaporisation se veut un peu différente, bien qu’il s’agisse ici aussi d’inhaler de la vapeur. Ici, point de fleurs ou de résines. On parle d’une technique bien connue des utilisateurs de cigarettes électroniques. Grâce à des e-liquides au CBD, on peut tout à fait vapoter du cannabidiol. Nous en proposons plusieurs chez Greenboyz. Mais vous trouverez aussi des cartouches de liquides au CBD à usage unique. Prenez bien soin de vous renseigner sur les produits que vous vous procurez. Et afin d’éviter tout désagrément, choisissez vos e-liquides auprès de marques qui ont fait leurs preuves.

    La vaporisation du CBD, une excellente alternative

    Nous n’avons de cesse de le rappeler : ne fumez pas les fleurs et résines de cannabidiol. Cela est et reste très mauvais pour votre santé. En revanche, opter pour la vaporisation du CBD apparaît comme une méthode beaucoup plus saine et moins nocive. Vous profiterez bien plus des bienfaits offerts par le chanvre bien-être, ainsi que de ses multiples saveurs et arômes. Vous vous éloignerez parallèlement des dangers du tabagisme ou réduirez une éventuelle addiction à la nicotine. Car, comme vous le savez déjà, le CBD montre un fort potentiel pour lutter contre de nombreuses addictions. Alors foncez à toute vapeur !