Toute commande passée avant 15h est expédiée le jour-même (du lundi au vendredi)

L’alcool plus dangereux que le cannabis pour une majorité d’Américains

Les mentalités changent aux États-Unis et, avec elles, le regard que portent les Américains sur le cannabis, l’alcool et le tabac. Pour preuve, un récent sondage publié par la Monmouth University, dévoilant la nouvelle image qu’ont les habitants des USA du cannabis. Notamment par rapport à d’autres produits courants, au potentiel addictif et destructeur pour la santé, comme l’alcool et le tabac, jusqu’alors bien plus acceptés socialement et culturellement. Un changement de regard qui résulte d’années de légalisation, thérapeutique ou récréative, et des changements engagés récemment par le président Joe Biden.

La tendance est donc au cannabis aux États-Unis. Déjà, un précédent sondage mené par Monitoring the Future avait montré des résultats significatifs. La consommation de la plante est largement en hausse aux USA. Parmi les 5000 Américains de 19 à 30 ans interrogés, 43% ont consommé du cannabis au cours de l’année passée. Une augmentation nette par rapport aux chiffres de 2016 (34%) et 2011 (29%). Gallup, dans une étude similaire, avait montré que plus d’Américains avaient avoué avoir consommé du cannabis que du tabac dans la semaine (16% contre 11%).

Cannabis moins dangereux qu’alcool ou tabac ?

Cette fois-ci, c’est la Monmouth University, basée dans le New Jersey, qui a interrogé des Américains sur l’image qu’ils portent au cannabis, comparé à l’alcool et au tabac. Et les résultats obtenus en disent long. 54% des Américains adultes interrogés estiment que l’alcool est plus dangereux que le cannabis. Et la plupart des sondés, 48%, pense que le tabac est plus dangereux que le cannabis. Pour l’alcool comme pour le tabac, 38% des personnes les voient comme aussi dangereux que le cannabis. 7% estiment que le cannabis est plus dangereux que l’alcool, 13% que le cannabis est plus dangereux que le tabac.

L’opinion publique américaine est donc en train de basculer. La popularité du cannabis après des décennies de prohibition, la démocratisation de la plante avec maintenant une vingtaine d’États des USA à avoir légalisé la consommation récréative, jouent évidemment beaucoup dans la balance. Le cannabis thérapeutique plaide aussi en faveur de la bonne image qu’a de plus en plus le cannabis. De plus, les jeunes Américains s’éloignent d’avantage de la consommation excessive d’alcool et de cigarettes.

L’effet Joe Biden ?

Les récentes déclarations du président démocrate Joe Biden participent également à cette évolution. Ce dernier pousse en effet de plus en plus pour une dépénalisation de la possession de petites quantités de cannabis à usage personnel. Il a par ailleurs demandé aux gouverneurs de gracier les Américains condamnés pour ce genre de délit. Un « grand pardon » engagé notamment auprès des minorités, dont il a été reconnu qu’elles avaient été plus ciblées et persécutées en la matière. Des efforts assez largement soutenus par les Américains, si l’on en croit les résultats de l’étude de Monmouth.

En effet, 68% des personnes sondées jugent qu’il faut dépénaliser la possession de petites quantités de marijuana. Seulement 26% sont contre. Parallèlement, 69% soutiennent l’action en grâce menée par Joe Biden. C’est bien sûr au sein des Démocrates et de leurs soutiens que ces mesures sont le plus plébiscitées. 76% des sympathisants appuient l’idée de dépénalisation, 83% les projets de grâce. Du côté des « indépendants », les soutiens représentent 73% et 71%. Chez les Républicains, la dépénalisation est tout de même soutenue par une majorité (52%), et la moitié des sympathisants interrogés appuient les grâces de Biden, malgré le clivage politique.

Les États-Unis dans le sens de l’histoire ?

« Les différents sondages ont montré que le soutien apporté à la légalisation de la marijuana a constamment augmenté au cours des 20 dernières années », analyse Patrick Murray, directeur de l’institut de sondage de la Monmouth University. « L’action de Biden va dans le sens de ce que pense une grande majorité des Américains ». Parallèlement la vice-présidente Kamala Harris a invité le mois dernier, peu de temps avant les élections de mi-mandat, les Américains à élire des législateurs supportant les réformes sur le cannabis, afin que le Congrès puisse engager une « approche uniforme » sur ce sujet.

 

Bannière pub Green Punch CBD

Avec les Greenewz, ne ratez rien de l’actualité du CBD, du chanvre et du cannabis !

Lire Plus

29 Nov 2022
Le béton de chanvre démontre petit à petit sa valeur [GREENEWZ]
28 Nov 2022
Les rillettes au CBD, le nouvel OVNI culinaire de la folie CBD [GREENEWZ]
24 Nov 2022
Guillaume Gontard, le sénateur premier soutien du cannabis [GREENEWZ]