CBD et sommeil
  • 22 juin 2021
  • by Matthieu

    CBD et sommeil : lutter contre l’insomnie par ricochet

    Avec la démocratisation des produits issus du chanvre bien-être et du cannabis légal, de nombreuses questions se posent. De plus en plus, les études scientifiques viennent y apporter des réponses. Notamment quant aux bienfaits supposés ou confirmés du cannabidiol. Mais une interrogation revient souvent dans la bouche de certains consommateurs ou de personnes qui hésitent à franchir le pas… CBD et sommeil font-ils bon ménage ? Des articles abondent sur le sujet. Mais avec plus ou moins de sérieux. Car peu d’études scientifiques abordent encore le lien entre CBD et sommeil. Cela laisse la place à beaucoup d’interprétations et quelques idées reçues. Il semble alors important de démêler le vrai du faux.

    Le CBD, « coqueluches des insomniaques » ?

    Avec maintenant plus de 500 boutiques en France, le CBD s’est fait une place au soleil dans notre pays. Mais c’est bien à la lueur de la Lune que le cannabidiol intéresse actuellement les grands médias. Le Monde ou Le Figaro consacrent tout récemment deux articles sur le couple CBD et sommeil. Tous les deux avec un titre similaire, sous forme interrogative : « Le CBD, nouvel eldorado des insomniaques ? » et « Comment le CBD est devenu la coqueluche des insomniaques ? »

    CBD et sommeil : un produit miracle ?

    Le Monde et Le Figaro laissent une importante place au doute dans leurs articles. Mais surtout, ils essaient de tordre le cou aux vendeurs de « produits miracles ». Car actuellement, « aucune étude clinique sérieuse ne permet de prouver une réelle action du CBD sur le sommeil », rappelle Le Figaro. Vendre du CBD en affirmant scientifiquement qu’il sera une solution à l’insomnie est au mieux trompeur. « Certains acteurs ont fait le choix d’avoir une rigueur scientifique, mais ce n’est pas le cas de tous, il faut rester vigilant », explique Pascal Douek, médecin spécialiste du cannabis médical. C’est évidemment le choix de Greenboyz. Cependant, s’il n’a pas encore été prouvé que le CBD agit directement sur le sommeil, bon nombre de témoignages indiquent que la prise de cannabidiol a entraîné des résultats bénéfiques.

    Le CBD agit indirectement sur le sommeil et l’insomnie

    C’est effectivement indirectement que CBD et sommeil vont interagir. « Plusieurs données scientifiques démontrent que le CBD est efficace contre la douleur et possède un certain potentiel contre l’anxiété et le stress post-traumatique », décrypte, pour Le Figaro, Pierre Philip, chef du service universitaire de médecine du sommeil au CHU de Bordeaux et chercheur au CNRS. « Si on souffre de ces problèmes et que la prise de CBD les supprime, on va mieux dormir », ajoute-t-il. Audrey, 36 ans, explique en effet à Greenboyz souffrir « de règles douloureuses et de maux de dos ». En utilisant nos huiles de CBD, elle a vu une nette amélioration. « L’effet relaxant calme mes douleurs et m’aide à m’endormir plus facilement », conclut la jeune femme.

    Le cas se présente également chez des personnes anxieuses et stressées. « Chez les personnes anxieuses, le CBD ne déclenche pas le sommeil comme un somnifère mais son action anxiolytique agit sur la cause de l’insomnie, l’anxiété, en activant un des récepteurs de la sérotonine », analyse Nicolas Authier, psychiatre, pharmacologue et président du comité scientifique sur le cannabis médical à l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Ludovic Rachou, président de l’Union des industriels pour la valorisation des extraits de chanvre (UIVEC), va en ce sens également. « Le CBD a des vertus relaxantes, il agit sur la capacité à se détendre, et donc par ricochet sur l’endormissement », précise-t-il au Monde.

    CBD et sommeil : produit de substitution ou rituel du soir

    Le CBD n’est donc pas un somnifère. A priori, il n’aurait pas d’effet sédatif. À l’inverse d’un autre cannabinoïde bien connu, mais illégal, le THC. Certains consommateurs de cannabis stupéfiant continuent à s’en procurer pour ses effets sur le sommeil. Pourtant, de nombreux témoignages vont dans le sens d’une utilisation du CBD comme produit de substitution au THC. C’est le cas de Paul, 33 ans. Il se définit comme « un ancien gros consommateur de cannabis » illégal. « J’ai continué à fumer de nombreuses années car je ne trouvais pas le sommeil sans. Pourtant, j’ai tout essayé pour retrouver un sommeil normal… Somnifères, consultations, compléments alimentaires, sport, des plantes diverses. Seul le THC me permettait de m’endormir. Mais j’étais très vaseux le lendemain et j’en avais marre de m’en procurer illégalement. » L’arrivée du CBD sur le marché a été très bénéfique pour le jeune auto-entrepreneur. 

    « J’ai commencé par fumer du CBD », avoue Paul. Une méthode strictement déconseillée par Greenboyz, compte tenu de la dangerosité de la combustion et de l’ajout fréquent de tabac. « Puis j’ai adopté la vaporisation des fleurs de CBD et les huiles. » Avec deux effets positifs. « J’ai retrouvé, avec le CBD, un effet relaxant. La pression de la journée décroît, je ressens une certaine détente musculaire et je m’endors facilement. Et le lendemain, je me réveille sans difficulté, en forme. » Paul a aussi pu travailler sur ses addictions. « J’ai perdu le besoin de THC et de son effet psychotrope et j’ai largement réduit ma consommation de tabac ». En effet, comme nous l’avons déjà abordé, le cannabidiol promet de belles choses quant à la lutte contre les addictions.

    Une autre manière de ritualiser le coucher

    Le Figaro précise que les professionnels ne comptent pas « interdire la prise de CBD aux fâchés de l’oreiller ». Mais le sommeil reste un sujet très complexe. Et les études menées sur le cannabidiol n’offre pas encore de réponse scientifique, bien que les recherches se multiplient sur le couple CBD et sommeil. Cependant, sa prise peut avoir des effets bénéfiques, comme nous l’avons vu, sur l’endormissement par exemple. Les fleurs, les huiles ou les gélules sont autant d’options disponibles. L’expérimentation doit pouvoir donner un aperçu à chaque consommateur. Car nous réagissons tous différemment au CBD, chacun n’y verra pas les mêmes effets.

    Mais Pascal Douek ajoute que le CBD peut faire « partie d’un rituel, comme la tisane à la verveine que l’on prend avant d’aller se coucher ». Des rituels d’avant-coucher pouvant aider à entrer dans la phase de sommeil. Mais n’oubliez pas qu’un mode de vie sain, sept heures de sommeil par nuit et un réveil à heure fixe jouent aussi énormément sur la qualité de votre sommeil. Et les causes d’insomnies peuvent être très nombreuses et ses conséquences très handicapantes. Alors n’hésitez surtout pas à consulter un spécialiste en cas de troubles sévères. Si le CBD peut être une aide pour chacun, il n’est pas un médicament !