info du CBD
  • 28 juillet 2021
  • by Matthieu

    L’info du CBD : cinq news que vous avez pu manquer

    L’info du CBD avance à toute vitesse ! L’actualité au sujet des cannabinoïdes, du chanvre et du cannabis apporte son lot de nouvelles informations semaine après semaine. Pour ne rien rater, Greenboyz vous propose un petit récapitulatif des nouvelles que vous auriez pu manquer ces derniers jours. Les dernières recherches scientifiques et leurs résultats, l’évolution de la législation en France et les mentalités des Français sur le chanvre bien-être… Mais aussi des avancées sur le cannabis thérapeutique et des découvertes historiques. Vous allez tout savoir ! Et pour obtenir de plus amples informations sur une multitude de sujets liés au cannabidiol, n’hésitez pas à consulter notre page « infos » !

    L’effet d’entourage soulage bien la douleur

    Nous avons évoqué à plusieurs reprises l’effet d’entourage. Et nous vous en avons d’ailleurs proposé une définition dans notre lexique du CBD. Pour faire simple, l’effet d’entourage, c’est l’idée que l’association de tous les composés du cannabis offre des effets plus puissants et variés qu’un seul d’entre eux. Les cannabinoïdes, les terpènes (des composés aromatiques) et autres molécules du chanvre sont parties prenantes de la plante. Toutes agissent sur notre organisme et notre système endocannabinoïde. Dans une récente étude américaine, des scientifiques démontrent que cet effet d’entourage offre des résultats très prometteurs. Notamment pour la gestion de la douleur.

    En effet, ces chercheurs étudient avec beaucoup d’intérêt les terpènes. Contenus naturellement dans le cannabis, mais également dans de nombreuses plantes, ils « imiteraient » les effets des cannabinoïdes. Mais l’association des terpènes et des cannabinoïdes offre des résultats très prometteurs. « Les effets de soulagement de la douleur ont été amplifiés sans augmentation des effets secondaires négatifs », écrivent les scientifiques dans la revue Scientific Reports. Si aucune conclusion scientifique n’a encore été tirée de ce fameux effet d’entourage, les chercheurs continuent d’en savoir un peu plus à son sujet. Greenboyz guette de près l’info du CBD et ces études. D’ailleurs, nos huiles de cannabidiol sont des huiles à spectre large. Elles se composent de l’ensemble des éléments du chanvre, donc des terpènes et autres cannabinoïdes, à l’exclusion du THC, la molécule psychotrope du cannabis.

    Info du CBD : la France soumet son projet d’arrêté sur le cannabidiol

    Si vous vous tenez au courant de l’info du CBD, vous n’êtes sûrement pas passé à côté de cette actualité. Après les décisions de justice, notamment de la Cour de cassation, favorables à la vente de CBD (lire notre article), la France fait évoluer la réglementation relative aux cannabinoïdes. Le projet d’arrêté du gouvernement arrive. Il est à l’étude du côté de la commission européenne. Il prévoit d’autoriser et d’étendre les activités industrielles à toutes les parties du chanvre. Dont l’extraction du CBD. Cependant, une interdiction de la vente de fleurs de CBD est envisagée. « La vente aux consommateurs de fleurs ou de feuilles brutes sous toutes leurs formes, seules ou en mélange avec d’autres ingrédients, notamment comme produits à fumer, tisanes ou pots-pourris, leur détention par les consommateurs et leur consommation sont interdites », est-il précisé.

    Le motif de cette hypothétique interdiction ? Des problèmes liées à l’ordre public et notamment l’incapacité directe des forces de l’ordre à différencier fleurs de CBD et THC. Avant même la publication de ce nouvel arrêté, on constate une levée de boucliers des professionnels du milieu. « Je vous annonce que nous formulerons un recours en annulation devant la juridiction administrative », déclare Charles Morel, président de l’Union des professionnels du CBD et avocat. Pas d’inquiétude à avoir donc. D’une part, la mise en application de cet arrêté devrait prendre plusieurs mois. Le temps pour l’Europe d’émettre ses questionnements à la France, notamment d’un point de vue juridique, et aux professionnels de s’organiser. Aurélien Delecroix, président du Syndicat des professionnels du chanvre le répète au Monde : « Les autorités judiciaires et européennes disent au gouvernement : « Vous ne pouvez pas continuer sur cette voie-là » ».

    Le cannabis aurait été domestiqué il y a 12 000 ans en Chine !

    La science fait avancer l’histoire ! L’origine du cannabis se situait initialement sur le plateau tibétain. Mais une équipe de chercheurs la place désormais en Asie de l’est, au sein de la Chine actuelle. « L’histoire évolutive du cannabis a très peu été étudiée », expliquait récemment Luca Fumagalli, de la faculté de biologie et de médecine de Lausanne. Mais l’équipe internationale de chercheurs menée par ce dernier a levé quelques mystères. Ils ont analysé les génomes de 110 variétés de chanvre récoltés partout dans le monde. Et leur conclusion est fascinante. La plante se cultive, notamment pour ses fibres, graines et propriétés médicinales, depuis près de 12 000 ans ! C’est-à-dire dès le début du Néolithique ! Parallèlement, les chercheurs déplacent son origine de l’Asie centrale à l’Asie de l’est.

    Plus étonnant encore, « aucune des plantes collectées dans la nature, même en Himalaya, n’était à proprement parler sauvage », écrit Le Monde. Toutes sont domestiques. Puis éventuellement retournées à la nature. « Il n’existe probablement plus de cannabis sauvage », précise Luca Fumagalli. Enfin, il y a environ 4 000 ans, l’homme se met à sélectionner le Cannabis sativa en fonction de ses capacités à produire soit des cannabinoïdes, soit des fibres. Plusieurs lignées et ramifications se démarquent alors dans l’espèce. On en sait donc désormais un peu plus sur l’origine historique de nos délicieuses fleurs de CBD ! Le chanvre est l’une des plus anciennes espèces végétales domestiquées !

    Le regard des Français sur le CBD évolue

    Vous suivez nos « CBD Facts » sur Instagram ? Alors vous êtes au fait de l’info CBD ! Si ce n’est pas encore le cas, foncez ! Nous y organisons régulièrement des concours afin de vous offrir nos produits Greenboyz, entre autres publications sur l’actualité, nos nouveautés et nos boutiques ! Nous en avons donc parlé sur nos réseaux sociaux, mais un sondage de juin 2021 est venu donner un nouvel aperçu de l’évolution des mentalités en France au sujet du CBD.

    L’Institut Ifop a interrogé un panel de plus de 2000 personnes. Et on remarque un nouveau regard dans l’Hexagone sur le cannabidiol. 55% des Français ont désormais déjà entendu parler du CBD. Et 8% d’entre eux en ont déjà consommé. Mieux informés, les Français seraient-ils prêts à se procurer des produits au CBD ? Là aussi, l’aperçu est très positif. 21% des personnes répondent favorablement à l’idée de se procurer des fleurs de CBD. 20% de l’huile de cannabidiol. Et 18% des crèmes et produits « bien-être ».

    Enfin et plus globalement, ce sondage donne une information très importante sur le cannabis. Pour la première fois, la majorité des Français se dit favorable à une dépénalisation du cannabis. Ils sont 51% à approuver une telle proposition. Concernant le cannabis à usage thérapeutique, le taux d’approbation parle de lui-même. « Une légalisation du cannabis pourrait consister à fixer des règles concernant sa production, sa distribution et sa consommation en France tout en maintenant son interdiction dans certains cas (conduite d’un véhicule, lieux publics…). Seriez-vous favorable à la légalisation de l’usage du cannabis à titre thérapeutique ? », questionne le sondage. 78% répondent par l’affirmative (46% « oui, tout à fait », 32% « oui, plutôt »).

    La France expérimente le cannabis à usage médical

    Parallèlement, le gouvernement s’ouvre à l’expérimentation du cannabis médicinal. En effet, la France commençait le 26 mars 2021 un vaste projet sur le cannabis thérapeutique. 3000 places pour des patients atteints de maladies graves, comme des douleurs neuropathiques, la sclérose en plaque, l’épilepsie… Ils seront traités pendant deux ans avec du cannabis sous forme d’huiles et de fleurs séchées pour inhalation après vaporisation. Nicolas Authier, chef du service de pharmacologie du CHU de Clermont-Ferrand, est à la tête du projet. « L’objectif de l’expérimentation n’est pas de refaire la preuve, mais de valider un circuit d’accès, de la formation des professionnels jusqu’aux modalités de prescriptions et de dispensation », décrypte-t-il à La Montagne.

    « La France est très frileuse sur l’usage de substances qui sont considérées comme des drogues. Comme on est l’un des pays qui consomment le plus de cannabis, il y a une forme de peur, alimentée par du dogmatisme, qui fait que certaines personnes n’arrivent pas à conceptualiser qu’une substance mal utilisée peut être une drogue, alors que bien contrôlée c’est un médicament », ajoute-t-il. Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé est venu lui-même exposer le projet. « En tant que médecin, en tant que ministre, je suis fier que la France puisse expérimenter l’usage du cannabis à des fins médicales. Et d’ainsi mieux accompagner des milliers de patients qui affrontent des pathologies lourdes », a déclaré le ministre.

    L’info du CBD et du cannabis légal avance à grands pas. Alors on se retrouve très vite pour un nouveau point !